Cédric au Congo

Cédric Kalonji

10 / 178 résultat(s) - page 12 / 18

Dim. Lun. Mar. Mer. Jeu. Ven. Sam.

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Auteurs

Ordre

Nouvelle adresse pour ce Blog

Ce Blog a déménagé.

Nouvelle adresse : http://www.congoblog.net.



8 9 10 11 12 13 14 15 16

Samedi 15 juillet 2006

Retour a Kinshasa après une semaine de séjour dans le Kasaï.

Vous vous êtes sans doute demandés où j’étais passé parce que ça fait plus d’une semaine que je suis resté muet. Et bien je suis allé à Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental samedi dernier. Quoi faire ? Et bien en vacances. Un ami m’a dit : « Vacances à Mbuji-Mayi ? Tu es fou ? » Mais Je tenais à voir à quoi ressemblait ce coin de mon pays et je dois dire que je ne l’ai pas regretté.

J’ai pris bien évidemment un avion qui devait passer par Kananga. Le vol a duré un peu plus d’une heure et ensuite de Kananga à Mbuji-mayi, c’était en hélicoptère pendant 45 minutes.

Contrairement à Kinshasa, Pas beaucoup de banderoles et calicots dans la ville et moins de bruits sur la campagne électorale. Les habitants des quartiers populaires menacent et agressent tous ceux qui tentent de battre campagne. Ils décollent ou brûlent la nuit les affiches de campagne.

L’activité principale dans cette ville c’est l’exploitation du diamant. Il y a la MIBA (Société minière de Bakwanga) qui l’exploite et qui est propriétaire du quartier le plus chic de la ville. Ma tante qui travaille pour la MIBA avec son mari y habite. Elle m’a reçue chez elle pour toute la durée de mon séjour même si ça faisait trois mois qu’ils étaient impayés. Le diamant n’est pas exploité que par la MIBA. Il y a aussi plein d’exploitants artisanaux qui n’ont pour outils que pelles, tamis, houes,…

Problèmes d’électricité, il y en a ici aussi comme dans tout le reste du pays. Coupures intempestives, délestages,… Les routes sont très mauvaises et tout coûte cher. J’ai bien aimé quand même qu’il y ait une grande avenue portant mon nom : « Avenue Kalonji ».

J’ai quitté Mbuji-Mayi jeudi et j’ai passé la journée et la soirée de vendredi à Kananga au Kasaï Occidental. Je dois dire que c’était cool Kananga et ça bougeait beaucoup ce soir là. Je n’ai presque pas dormi. Tôt le matin je suis parti à l’aéroport pour le retour et c’était le tour du Congo qui commençait. De Kananga j’ai pris un avion qui est passé par Kalemie, Kamina, Lubumbashi avant Kinshasa.

Nous avons atterris à Kinshasa à 20 heures et je suis arrivé une heure plus tard chez moi à la fois content de rentrer à la maison et triste d’être parti trop vite du grand Kasaï.

L’album photo de Mbuji-Mayi ici.

Posté par Cédric Kalonji | 15 juillet 2006 11:39:11 | Commentaires (6)

Samedi 01 juillet 2006

Début de la campagne électorale en république démocratique du Congo.

La campagne électorale a été lancée officiellement a minuit aujourd’hui. Depuis ce matin on peut voir dans toute la ville des affiches publicitaires des candidats aux élections.

Ils ne se refusent rien nos chers candidats, je n’ai jamais vu des affiches de cette qualité à Kinshasa en dehors de ceux des opérateurs GSM. Ça a dû coûter une fortune de faire imprimer tout ça.

Le précèdent gouverneur de la ville avait interdit l’affichage des panneaux à certains endroits mais avec cette campagne, plus rien n’est respecté. On affiche n’importe quoi, n’importe où. Je me demande bien si ce n’est pas pour faire de la place pour les affiches de la campagne qu’il a pris la décision de virer certaines affiches…

Posté par Cédric Kalonji | 01 juillet 2006 15:47:24 | Commentaires (13)

Vendredi 30 juin 2006

La raison du soldat congolais est toujours la meilleure.

30 juin 2006, aujourd’hui est un jour spécial. Nous commémorons le 46e anniversaire de l’indépendance du Congo. En sortant de chez moi ce matin j’ai vu en premier un soldat de l’unité d’élite de l’armée faisant la ronde dans la rue. Comme vous le voyez sur la photo, il est terrifiant.

Observez bien son bel uniforme et ses bottes spéciales. Tout ce qui lui manque c’est la raison. Et oui, Il est fou mais comme tout bon soldat congolais, il sait se faire de l’argent sur le dos de la population. Il exige aux passants de vider leurs poches s’ils ne veulent pas recevoir sur la tête la barre de fer qu’il a entre les mains.

Personne pour l’inquiéter, il tourmente ainsi librement la population et ne s’arrête que lorsqu’il juge qu’il s’est fait assez d’argent. Qui me contredira si je disais que c’est une scène que l’on ne peut vivre qu’au Congo ? Ça me manquera trop si je partais un jour du pays.

Posté par Cédric Kalonji | 30 juin 2006 23:35:57 | Commentaires (3)

Mercredi 28 juin 2006

Vols à l’arrachée et justice populaire à Kinshasa.

A Kinshasa lorsque vous vous promenez sur le boulevard du 30 juin ou dans une autre grande place : Rond point victoire, Rond point Ngaba, Kintambo magasin, marché de Matete,… il faut faire attention à ses biens et plus particulièrement à son téléphone mobile.

Aujourd’hui en arrivant au boulot, pas loin de l’ambassade de Belgique j’ai vu un petit shégué arracher le téléphone à un chauffeur de taxi alors qu’il était en pleine conversation et en train de rouler. Le chauffeur s’est arrêté et s’est lancé à la poursuite du petit et l’a finalement rattrapé et il a pu récupérer son téléphone.

Quelques personnes présentes sur les lieux se sont alors précipitées sur le petit voleur et se sont mises à le battre.

Ce qui est surprenant, c’est qu’il y avait de policiers pas loin de là mais ils ne se sont même pas rapprochés pour voir ce qui se passait. La population se rend souvent ainsi justice parce que tout le monde sait que lorsque la police intervient, c’est pour arrêter le voleur, le dépouiller de tout ce qu’il a volé avant et ensuite ils le libèrent lui laissant ainsi la liberté d’aller voler à nouveau.

J’ai pu photographier le petit voleur juste après cette bastonnade tout en faisant attention à ne pas me faire voler à mon tour.

Posté par Cédric Kalonji | 28 juin 2006 14:30:56 | Commentaires (14)

Samedi 24 juin 2006

Plaidoyer artistique pour la paix et la réconciliation dans les grands lacs.

De gauche a droite sur la photo : Dj Daddy de Radio Okapi, Calbo, Pit baccardi, moi et Ben-j. Calbo, Pit Baccardi et Ben-j sont membres du groupe Noyau dur que j’ai reçu hier dans mon émission.

Nous avons parlés d’un événement qui a lieu aujourd’hui au grand hôtel de Kinshasa, « le Plaidoyer artistique pour la paix et la réconciliation dans les grands lacs ».


Au programme : Expositions, concerts pour la promotion de la paix. Plusieurs participants: Lokua Kanza du Congo, Cécile Kayirebwa du Rwanda, la princesse Esther Kamatari, nièce du dernier monarque Burundais « Mwambutsa IV », le groupe Noyau dur et plein d’autres jeunes groupes de Rap congolais.

 

Pour écouter un extrait de l’entretien avec le groupe noyau dur, cliquez ici. Le son qui est en mp3 fait 10’55’’.

Posté par Cédric Kalonji | 24 juin 2006 14:00:36 | Commentaires (2)

Jeudi 22 juin 2006

Politiciens et musiciens obligés désormais de payer pour circuler librement à Kinshasa.

On les appelle Shégués (enfants de la rue). Je me suis toujours demandé comment ils faisaient pour vivre. Certains sont très jeunes mais dorment à la belle étoile,  ils sont obligés pour pouvoir se nourrir si pas de voler à l’arrachée, de mendier. Rien n’est fait pour les sortir de là.

Les politiciens s’en servent pour remplir de salles lors de leurs réunions politiques en échange d’un peu d’argent ou de vêtements, les musiciens pour remplir leurs salles pendant leurs concerts. C’est une fierté pour beaucoup d’être montré à la télé accompagné de plusieurs Shégués. C’est une preuve de popularité.

Les Shégués deviennent de plus en plus exigeants vis-à-vis des politiciens et des musiciens. Déjà ils connaissent tout le monde. Ils savent très biens dans quelles marques de voitures ils roulent, où ils habitent, dans quelles boites de nuit ils sortent,…

Ils semblent ne plus être disposés à attendre qu’il y ait une réunion politique ou un concert pour manger. Il est très fréquent de les voir arrêter un véhicule, se placer tout autour ne laissant pas au conducteur la possibilité de bouger et exigeant de l’argent avant de le laisser partir. Ce n’est pas au hasard qu’ils choisissent ces véhicules. C’est celles appartenant aux politiciens et aux musiciens. Ils n’ont même pas peur des policiers ou militaires qui les escortent.

J’ai toujours cherché à photographier une telle scène mais ce n’est pas facile parce que les Shégués peuvent être très violents lorsqu’ils se sentent taquinés et ils n’aiment pas beaucoup se faire photographier.

Il y a quelques jours alors que je me retrouvais sur le boulevard du 30 Juin, à proximité de l’immeuble de la REGIDESO, j’ai vu une belle Coccinelle jaune qui était tombée dans les filets de mes amis les Shégués. En m’approchant, j’ai pu voir qu’il s’agissait de Kabose, un des musiciens de l’orchestre Wenge Musica maison mère de Werrason. J’ai vite sorti mon appareil photo et j’ai rapidement et discrètement photographié la scène. Le gars a dû donner de l’argent pour être libéré.

En vivant de telles scènes, j’arrive à la conclusion que ces jeunes sont loin d’être naïfs. Ils savent très bien que s’ils vivent dans ces conditions, c’est parce que les politiciens ne font pas leur travail et ce parce qu’ils sont occupés à détourner et s’enrichir personnellement. Quoi de plus normal que de leur arracher comme ça une part de cet argent même si elle n’est pas suffisante. Les musiciens pour leur part paient pour s’être servis des Shégués pour se dire populaires.

Posté par Cédric Kalonji | 22 juin 2006 20:44:53 | Commentaires (9)

Mardi 20 juin 2006

Mon Blog sur France Inter ce matin.

J’ai reçu la semaine dernière un mail d’Alexandre Boussageon qui est en charge de la chronique « Blogs à part » sur France Inter. Il me demandait si je pouvais participer à son émission et ainsi parler de mon Blog. J’ai bien sûr dit oui, il m’a appelé et je me suis exprimé.

L’élément a été diffusé ce matin et j’ai déjà reçu plusieurs mails et commentaires provenant de France. Un lien vers l’émission sur le site de France Inter.

Cette émission est un sacré coup de pub pour mon Blog. Merci Alexandre.

 

Posté par Cédric Kalonji | 20 juin 2006 12:24:50 | Commentaires (14)

Lundi 19 juin 2006

Salons de coiffure de rue. Se faire coiffer moins cher

Vous voulez vous faire coiffer et vous n’avez pas de quoi payer un salon de coiffure « moderne », les salons de coiffure de rue sont la dans les rues des cités de Kinshasa. Ça coûte moins cher et ça permet à toutes ces coiffeuses n’ayant pas les moyens de se payer un local et du matériel pour un salon de coiffure de se faire un peu d’argent.

Posté par Cédric Kalonji | 19 juin 2006 18:59:07 | Commentaires (7)

Mots clés : Kinshasa, Société.

Jeudi 15 juin 2006

Bien manger et à moins cher à Kinshasa c'est possible dans les Malewa.

Aujourd’hui je n’ai pas eu le temps de manger à la maison parce que je devais sortir tôt pour un rendez-vous important. Je n’ai pas écouté mon réveil sonner et j’étais vraiment en retard.

A midi après mon rendez-vous, je devais manger quelque chose mais je me suis rendu compte que je n’avais pas grand-chose dans la poche. Il y a un restaurant juste devant la porte d’entrée de la radio mais c’est un resto mundele où le plat coûte entre 10 et 20 dollars américains.

Un collègue m’a soufflé qu’il y avait un Malewa (Petit restaurant généralement en plein air) à proximité de la MONUC. Je n’avais pas trop le choix. Je m’y suis rendu et j’ai mangé du Nzombo (Poisson fumé)  avec du foufou et ça ne m’a coûté que 600 Francs congolais [1$ US = 450 Francs congolais].

J’ai donc pu bien manger pour moins de deux dollars. C’est une bonne découverte pour moi parce qu’elle me permettra d’économiser de l’argent.

Posté par Cédric Kalonji | 15 juin 2006 14:40:25 | Commentaires (6)

Lundi 12 juin 2006

La bouffe vient me chercher chez moi

J’ai reçu de la visite chez moi ce matin. Une sauterelle verte devant ma porte en sortant. C’est la saison des sauterelles et plein de gens sortent de chez eux en pleine nuit pour se rendre dans un endroit bien illuminé parce que ces insectes sont attirés par la lumière.

Le challenge c’est d’en attraper le maximum. Vous devinez sans doute qu’elles vont finir dans une poêle, grillées et mangées avec du foufou.

Je dois admettre que je suis quand même chanceux parce que la bouffe vient me chercher devant chez moi.

Une photo de sauterelles en captivité sur le Blog de mon ami Kim.

Posté par Cédric Kalonji | 12 juin 2006 22:14:48 | Commentaires (4)

8 9 10 11 12 13 14 15 16