Cédric au Congo

Nous savons recevoir nos visiteurs.

Dim. Lun. Mar. Mer. Jeu. Ven. Sam.

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Auteurs

Ordre

Nouvelle adresse pour ce Blog

Ce Blog a déménagé.

Nouvelle adresse : http://www.congoblog.net.



Nous savons recevoir nos visiteurs.

J’ai cru rêver en voyant des travailleurs de la société SAFRICAS faire quelque chose comme réparer la route qui quitte Kintambo magasin pour le centre ville.

Je me frotte les yeux… c’est vrai, la route est en train d’être refaite. Les nids de poules sont bouchés, les bordures repeintes et il y a même de jeunes shégués (Enfants de rue) qui balayent les abords de la route.

Je suis allé tout content travailler en me disant au fond de moi-même « Ah enfin on pense a refaire une beauté à la ville». 

A mon retour du travail vers 22 heures, il y avait toujours nettoyeurs et peintres sur la route. Là je me rend à l’évidence qu’il y avait quelque chose d’inhabituel… Ce n’est pas tous les jours qu’on refait une route de Kinshasa jusqu’à pareille heure. Je cherche à en savoir plus et j’apprendrai que la ville de Kinshasa allait recevoir samedi 18 Février prochain pour la cérémonie de promulgation de la nouvelle constitution, plusieurs dirigeants africains dont le roi Marocain Mohamed VI, le président Sassou-Nguesso du Congo Brazzaville, le président Eduardo dos santos d’Angola, le président Omar Bongo du Gabon et le président Thabo Mbeki d’Afrique du sud.

C’était la clef de l’énigme et ce n’est pas la première fois que ça se passe de la sorte. Je me souviens qu’au  mois de mai de l’année dernière, c’était pareil lors de la venue à Kinshasa du président Sud-africain Thabo Mbeki. Toutes les routes par lesquelles il allait passer avaient été refaites en un clin d’œil.

Même histoire aux alentours du cimetière de la Gombe où devait être inhumée Mama poto; Une dame très connue, patronne de la deuxième plus grande usine de fabrication de pain de Kinshasa ayant de liens avec le président Sassou-Nguesso du Congo Brazzaville.

Très souvent quand les travaux de réfections de routes traînent, la raison évoquée c’est le manque d’argent mais je suis un peu surpris de voir qu’il y a toujours de l’argent pour les refaire lorsque nous avons de la visite.

Je pense donc que si nous recevons un peu plus de visites du genre, la ville de Kinshasa et toutes les autres villes du pays retrouveront leur propreté. Dommage que les visiteurs ne s’arrêtent le plus souvent qu’à Kinshasa… Les habitants de Bukavu seront sans doute contents de recevoir une visite parce que la route quittant l’aéroport et menant au centre ville à grand besoin d’être refaite. Je ne pense pas que ceux de Kindu qui n’ont quasiment aucune route en bon état dans toute la ville refuseront une visite…

Posté par Cédric Kalonji | 15 février 2006 11:22:15

4 commentaire(s) :

Ravi de voir ce blog, d'apprécier les commentaires de chacun, l'évolution de notre patrie. C'est vrai que nous nous trouvons à des endroits divers mais notre point de chute est le congo. Moi ça fait un plus de 15 ans que je suis pas venu, donc imaginez vous mon attention particulière à ce pays. nous devons militer pour que notre pays puisse avoir le minimum les centres de santé, des écoles et des infrasctructures dignes. Les politiciens doivent arrêter de nous tromper à tout bout de champs, ils doivent transformer la vie des congolais par des actions concrètes. En tout mon cher KALONJI, je reste scotché à ton blog pour des infos. Merci à toi

Rédigé par KALALA | 07 avril 2008 13:45:01

Chez moi à Pigeon ils ont coupé l'eau quand Sassou est venu, soit disant pour être sur qu'il n'y aurait pas de coupure dans la parcelle en dessous où il passait une nuit chez sa belle famille. Ensuite ça leur a pris 4 jours pour la remettre. Le quartier a adoré la visite vous imaginez..

Rédigé par helene | www | 04 juillet 2006 16:37:59

Tu sais, Cedric, ce n'est pas totalement faux: il n'y a pas assez de moyens. La preuve en est que ces refections ne durent jamais... chaque fois qu'il y a un nouvel evenement, il faut tout refaire... comme quoi nous sommes toujours dans le provisoire :). Lorsqu'il s'agit du permanent... on a encore du pain sur la planche!

Rédigé par TheMalau | www | 19 février 2006 08:08:20

Je viens de faire la découverte de ton blog par l'intermédiaire de Blogonautes. Cela fait déjà longtemps que j'attendais qu'un Congolais tienne un journal.
Je suis Belge et j'ai vécu dans l'ex-Zaïre pendant près de 25 ans. J'ai travaillé à la Présidence au temps de Mobutu jusqu'à la fin. Je préfère annoncer la couleur de suite et préciser que je n'étais qu'un employé comme un autre.
Une expérience du pays comme la mienne ne s'oublie pas et très souvent je pense au Congo et aux Congolais avec lesquels j'ai noué de profondes relations d'amitié.
Je reviendrai te visiter souvent, si tu le permets. Ah ! Kinshasa ! Il y a de quoi écrire...

Rédigé par Maugus | www | 16 février 2006 14:24:44

Ajouter un commentaire :

Nom *

Email

Site

Commentaire *