Cédric au Congo

Mai 2006

7 / 7 résultat(s) - page 1 / 1

Dim. Lun. Mar. Mer. Jeu. Ven. Sam.

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Auteurs

Ordre

Nouvelle adresse pour ce Blog

Ce Blog a déménagé.

Nouvelle adresse : http://www.congoblog.net.



Mercredi 24 mai 2006

Police congolaise, amie ou ennemie de la population ?

Forte présence policière dans toute la ville aujourd’hui. Présents dans presque tous les principaux carrefours, ils sont là parce que des opposants auraient planifiés une marche.

Au Congo, lorsqu’il y a un groupe de policiers quelque part, il faut craindre les dérapages. Ce matin en sortant de chez moi à Kintambo magasin, j’ai participé à une bagarre entre un policier et une commerçante.

J’ai pu discrètement photographier la scène. Et en me renseignant sur ce qui se passait, j’ai appris que lorsqu’ils veulent se faire un peu d’argent, les policiers descendent sur la place commerciale Kintambo magasin et rappellent aux commerçants que le marché n’a plus lieu d’être.  Aux commerçants de se cotiser et donner un peu d’argent aux agents pour que ceux-ci les laissent écouler leurs marchandises.

La commerçante de ce matin n’a pas voulu payer et elle a donc été giflée par un des policiers. Les hommes en uniforme abusent très souvent de leur position et sautent sur la première occasion pour brutaliser en toute impunité les civils sans armes.

Posté par Cédric Kalonji | 24 mai 2006 10:44:25 | Commentaires (7)

Mardi 23 mai 2006

Nouveaux bus pour le transport en commun à Kinshasa.

Peut être un début de dénouement de la crise de transport en commun qui ronge depuis des années la république démocratique du Congo. Hier en me rendant au boulot alors que j’attendais un taxi, j’ai vu un beau bus tous neuf s’arrêter devant moi et se rendant dans la même direction que moi.

Incroyable mais vrai ! J’étais à bord d’un des nouveaux bus que gère l’hôtel de ville. Il y en a 10 en circulation et ils couvrent pour le moment le tronçon Gare centrale - Commune de Bandalungwa.

Premier constat une fois à bord, tout le monde est assis. Le respect du nombre des places est de rigueur. Peut être un début de normalisation du transport en commun mais ce que je trouve surprenant c’est que ces bus roulent souvent à moitié vide. Les kinois préfèrent se serrer dans les vieux Taxis-bus et payer 100 francs congolais plutôt que de payer 250 francs pour une course dans ces nouveaux bus.

Posté par Cédric Kalonji | 23 mai 2006 14:51:26 | Commentaires (3)

Lundi 22 mai 2006

Vêtements avec la tête d’un politiciens, un mode congolaise.

Il suffit de circuler dans les rues de Kinshasa pour se rendre compte qu’ils sont nombreux ceux qui ont la tête d’un politicien sur leurs vêtements. Quand on est politicien au Congo, il faut avoir de quoi payer l’impression de tee-shirts ou de pagnes avec sa tête imprimée dessus.

Il y en a qui mettent ces vêtements mais qui ignorent tout du type qui a sa tête dessus. Je peux citer l’exemple des shégués (Enfants de rue) qui voient débarquer quelqu’un qui leur donne de tee-shirts et un peu d’argent en leur demandant de remplir une salle lors de réunions de propagande politique. Pour eux, c’est juste une occasion d’avoir un vêtement de plus et un peu d’argent.

Posté par Cédric Kalonji | 22 mai 2006 12:58:54 | Commentaires (3)

Vendredi 12 mai 2006

L'article 15 fait vivre la majorité des congolais

Pas d’emploi, pas d’espoir d’en trouver même lorsqu’on est qualifié, il faut savoir trouver de solutions alternatives pour s’en sortir. Heureusement qu’il y a ce que les Kinois appellent Article 15 (débrouillez-vous).

Il suffit de circuler dans les rues pour se rendre compte à quel point les congolais savent utiliser tout ce qu’ils sous la main pour survivre. De petits marchés ont poussés dans presque dans tous les coins mais ceux qui n’y trouvent pas de place se tournent vers le commerce ambulant. On vend de tout : du pain, de l’eau en sachet, du poisson, de fruits, de légumes…

Posté par Cédric Kalonji | 12 mai 2006 12:34:12 | Commentaires (4)

Jeudi 11 mai 2006

Travaux de réfection de l'avenue de l'OUA à Kintambo

Je me suis fait réveiller ce matin par de bruits de moteurs. Sorti de chez moi pour voir ce qui se passait… Oh ! Je n’en croyais pas mes yeux… Des engins de la SAFRICAS en train de travailler à la réfection de l’avenue de l'OUA (Organisation de l’unité africaine).

Je suis très heureux qu’enfin on pense à refaire cette rue qui était devenue depuis des années une piscine mais j’hésite un peu avant de m’emballer ou crier victoire parce que plusieurs fois les travaux de réfection sur cette rue ont bien commencés et se sont subitement arrêtés. J’espère que cette fois sera la bonne.

Posté par Cédric Kalonji | 11 mai 2006 10:51:56 | Commentaires (5)

Mardi 09 mai 2006

Le transport en commun à Kinshasa un véritable casse-tête

C’est banal de voir de gens accrochés à l’arrière d’un bus ou encore assis sur le toit d’une voiture. Ca fait des années qu’il n’y a pas de compagnie de bus. Les kinois sont donc obligés de faire avec les moyens de bord.

J’ai déjà parlé de l’état de la plupart des taxis de Kinshasa. La vérité c’est que pour beaucoup, prendre un taxi est un luxe. Le moyen le moins cher mais pas forcément le plus sûr pour se déplacer à Kinshasa reste le Taxi-Bus dont la majorité est de marque Volkswagen.

Ces minibus conçus pour embarquer maximum huit personnes en embarquent de fois jusqu'à vingt-cinq. Pour faire plus de place, les propriétaires des taxis-bus démontent les sièges d’origine et font installer de bancs en bois. Le confort n’est donc pas important mais tous les moyens sont bons pour embarquer le maximum des « Têtes : terme utilisé par les transporteurs pour designer les clients ».

 

Les taxis-bus sont en général importés d’Europe mais depuis quelques années, une nouvelle tendance s’observe : les kinois traversent a Brazzaville se procurer les vieux minibus de marque Toyota dont veulent se débarrasser les brazzavillois pour les emmener a Kinshasa.

J’étais à Bujumbura il y a quelques semaines et je me suis rendu compte que le transport en commun marchait bien au Burundi alors que je n’ai pas vu de belles voitures luxueuses. Chez moi à Kinshasa, il m’est souvent arrivé et je ne pense pas être le seul de passer plus d’une heure à un arrêt pour attendre un taxi. Je n’ai pas à me plaindre parce que je peux pendant ce temps contempler les belles limousines qui passent et qui appartiennent pour la plupart a nos dirigeants bien-aimés.

Kinshasa ekoma fulu ya kobwaka ba kimbambala ya Brazza. Toyokaka pe soni bandeko. Mingi oyo baza na poto bayebi kaka kolobela bilamba. Bakonzi mosala kaka kosomba ba Mercedes po na bango moko na bana na bango… Mawa trop !

Posté par Cédric Kalonji | 09 mai 2006 13:24:53 | Commentaires (9)

Mots clés : Kinshasa, Transport.

Mercredi 03 mai 2006

Offre d'emploi

A Kinshasa comme dans le reste du pays, les grèves sont de plus en plus fréquentes dans les services publics. Hier en me rendant au travail, j’ai vu un papier collé sur un bus de l’office national du tourisme (ONT) avec l’inscription OFFRE D’EMPLOI  en grand caractère. Je me suis donc reproché pour voir. On se sait jamais me suis-je dit.

 

Bon je ne vais pas faire de commentaire. Lisez vous-même et tous ceux qui seront intéressés par l’offre devront adresser leur dossier aux fonctionnaires de l’Office national du tourisme.

Posté par Cédric Kalonji | 03 mai 2006 19:36:42 | Commentaires (6)

Mots clés : Société, Tourisme, Grève.